Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Réussir en Président d'entreprise
Image Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Au début de la décennie 1970, cette femme de lettres crée Les Editions des femmes, et dans la foulée les Librairies des femmes à Paris, Marseille et Lyon. Elle ouvre une première librairie à Saint-Germain-des-Prés, où elle vend les ouvrages publiés par des femmes. Les librairies créées par Antoinette Fouque (Aller sur la page Lemonde.fr sur Antoinette Fouque) sont ouvertes jusqu'à minuit, ce sont des endroits de débats. Grâce à plus de six cents ouvrages dédiés à la réflexion féminine, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples écrivains de sortir de l'anonymat.

l’Observatoire de la Misogynie et le Club Parité 2000 ont été fondés par Antoinette Fouque. Pour la militante, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : son épouse. Elle le clame lors d'une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes. Chevalier des Arts et lettres et Commandeur de la Légion d'honneur, elle décède le 20 février 2014. Toutes les causes ont été encouragées par Antoinette Fouque.

La lutte d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme féminin pur et dur, elle revendique la place de mère, qui ne peut s’opposer à la libération des femmes. La féminologie, l'écrivaine la décrit dans 3 ouvrages. Antoinette Fouque n’est pas vraiment sur la même ligne que Simone de Beauvoir et ce que cette dernière avance dans "Le deuxième sexe".

Antoinette Fouque, une grande militante et des mouvements

Antoinette Fouque a combattu toute sa vie pour que le droit des femmes évolue. Cette théoricienne du féminisme figure parmi les militantes qui ont créé le MLF, Mouvement de libération des femmes). Antoinette Fouque s'éloigne du MLF lorsqu'elle s'envole pour les Etats-Unis au début des années 80. Le MLF est alors en proie à des luttes intestines et perd de l’influence.

Antoinette Fouque suit dans un premier temps ses études supérieures dans les Bouches-du-Rhône puis gagne La Sorbonne pour des études de Lettres. Elle se marie quand elle est étudiante. De son enfance passée dans un quartier défavorisé, elle gardera jusqu'à sa mort un fort ancrage à gauche. Marseille a vu naître Antoinette Fouque en 1936. Elle passe une enfance tranquille dans la cité phocéenne.

Au début de la décennie 70, Antoinette Fouque mène des débats au sujet de la sexualité féminine avec Luce Irigaray, psychanaliste féministe. Avec son directeur de thèse, le critique Roland Barthes, la jeune femme décroche un DEA. Au cours de cette période, elle fréquente Monique Wittig, théoricienne féministe. Antoinette Fouque est critique littéraire pour plusieurs maisons d’édition en parallèle à sa mission d'enseignement.