André-Jacques Auberton-Hervé

Carrière de dirigeant et dirigeante
Image André-Jacques Auberton-Hervé

En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé (cliquez sur ce lien) crée la start-up Soitec avec Jean-Michel Lamure. Soitec doit son succès à sa capacité à évoluer d’un marché de niche à un marché de masse, celui des semi-conducteurs utilisés dans les smartphones et l’informatique. André-Jacques Auberton-Hervé possède les qualités d’un excellent manager : capacité à innover et excellente compréhension du marché.

Des clients sur toute la planète

André-Jacques Auberton-Hervé a pu tenir tête à ses concurrents en introduisant Soitec sur l'Euronext sept ans après la création de la société. Entreprise grenobloise, Soitec ne tarde pas à s'exporter et atteint ainsi un chiffre d’affaires de 372 millions d’euros dès 2006. Grâce à cinq usines réparties dans plusieurs pays, Soitec dispose d'une envergure internationale. L'industrie de pointe grenobloise doit en grande partie sa renommée au leadership d’André-Jacques Auberton-Hervé.

En plus de l’énergie photovoltaïque déployée dans des zones ensoleillées, Soitec s'est lancée dans une activité d'éclairage LED et a par exemple équipé plusieurs dizaines de gares. Pour son expertise, André-Jacques Auberton-Hervé occupe le poste de conseiller spécial au CEA (Commissariat à l'énergie atomique). Sa société s'est placée en chef de file pour répondre aux enjeux climatiques de demain. L'installation de fermes solaires dans plusieurs pays fait partie des actions soutenues par André-Jacques Auberton-Hervé.

Un étudiant brillant

Alors qu'il n'a même pas 25 ans, André-Jacques Auberton-Hervé voit ses recherches aboutir à des innovations sur les marchés militaire et spatial. Cela lui permet de prendre part à une multitude de conférences scientifiques internationales. Etudiant brillant, André-Jacques Auberton-Hervé devient docteur à l'âge de 24 ans, en 1986, et prend part à des colloques internationaux dans les domaines qui l'enthousiasment : le silicium et les semi-conducteurs. Il croit dès l'enfance en l’importance de l'innovation technologique.